Ce qui change pour l’auto-entrepreneur en 2018

Vous songez à vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur mais vous ne savez pas trop comment faire ? Sachez que l’auto-entreprise vous permet d’exercer une activité sous la forme d’une entreprise individuelle et de bénéficier d’un statut juridique et fiscal avantageux. Il permet aussi d’exercer une activité secondaire et/ou de tester un projet.

L’année 2018 sera une année de changements, avec notamment le doublement des plafonds de chiffre d’affaires.

Les plafonds des chiffres d'affaires auto entrepreneur doublés en 2018

Le Ministre de l’Économie a décidé d’augmenter les plafonds des chiffres d'affaires :

  • 170 000 € de chiffre d’affaires pour les activités de vente (contre 82 800 € aujourd’hui).
  • 70 000 € de chiffre d’affaires pour les activités de prestation de services (contre 33 200 € aujourd’hui).

L’occasion pour les auto-entrepreneurs d’augmenter leurs revenus et leurs activités sans changer de statut dans l’immédiat. Une occasion supplémentaire de s’assurer de la viabilité et de la prospérité de leur auto-entreprise.

L'arrivée de la TVA à la moitié du nouveau seuil

Toujours absente sur la totalité du chiffre d’affaires, la TVA devra être facturée par l’auto-entrepreneur à partir du moment où il dépasse les montants de 2017 :

  • 82 800 € pour la vente de marchandises
  • 33 200 € pour la prestation de services

Pour résumer, la TVA est applicable une fois la moitié du seuil de 2018 dépassée.

Un des avantages à pouvoir facturer est bien entendu de pouvoir se faire rembourser la TVA sur ses dépenses. Il s’agit là d’un avantage non négligeable, notamment pour ceux qui réalisent des achats réguliers : fournitures, frais de transport, de téléphonie, de restauration, matériel informatique ou encore outillage...

Les taux de cotisations des autos entrepreneurs

Les taux de cotisations sociales à payer, les taux de cotisations spéciales DOM et les exonérations de cotisations sociales (ACCRE) restent inchangés pour l’année 2018.

L’abattement forfaitaire reste le même pour l’année 2018.

Cependant, la réforme de la CSG devrait entraîner une légère baisse du taux des cotisations de l'auto-entrepreneur en 2018.

En conséquence et conformément à l'article Article D131-6-3 du code de la sécurité sociale, les taux de l'ACCRE devront suivre la modification.

N’hésitez pas à visiter le site de notre partenaire l’UAE pour en apprendre toujours plus et restez à la page !

0 commentaires

Commenter

 

Auteur

CIC

Le CIC est la banque d’une entreprise sur trois en France. Afin de mieux servir ses clients, elle met à leur disposition 2015 agences en France (Chiffres 2016), 3 succursales et 35 bureaux de représentation à l'étranger dédiés à l’accompagnement des entreprises françaises à l’international, plus de 19 000 collaborateurs.