Les HappyTech, ces startups qui s'attaquent au mal-être au travail

Un mauvais management entraîne de la souffrance et donc un coût pour l’entreprise selon le collectif de startups HappyTech qui évalue le coût du mal-être en entreprise à 12 600 euros par an et par salarié en 2016 dans le secteur privé. Un gaspillage que les HappyTech veulent réduire grâce à des outils numériques. Exemples : un assistant personnel par tchat, une plateforme ouverte de partage d’informations structurantes, une appli de loisirs entre employés…